L'activité du mois de mars, victime collatérale du COVID-19

La crise sanitaire actuelle sans précédent et les mesures prises pour l'endiguer ont provoqué l'arrêt de nombreuses industries, dont celle du tourisme. Si les quinze premiers jours du mois de mars ont connu une activité déjà réduite, de nombreux hébergements ont fermé leurs portes pour les deux dernières semaines à la suite de l'annonce du confinement de la population. De ce fait, la quasi-totalité des professionnels interrogés jugent leur activité mauvaise (96%) et en baisse par rapport à l'année dernière (99%). 

Les perspectives à court et moyen termes sont toujours incertaines. Pour le mois d'avril, 67% des professionnels jugent mauvais l'état des réservations et pour 32% elles ont été bloquées. Cependant, pour 44% des professionnels du secteur, la situation devrait s'améliorer à moyen terme.

Le Comité Régional du Tourisme reste à votre écoute et vous accompagne durant cette période. N'hésitez pas à nous faire part de vos besoins et à travailler d'ores et déjà à des scénarios de sortie de crise. 

Veuillez noter que l'interrogation des professionnels a été effectuée entre le 1er et le 6 avril et que les loueurs de salles n'ont pas été interrogés pour cette édition du baromètre de l'activité touristique.

Barometre du mois de mars suspendu pour cause de Coronavirus RATP

Tendances par clientèle

Tendances par type d'établissement

Tendances par zone géographique

Activité du mois de mars 2020

L’activité touristique est qualifiée de mauvaise par 96% des professionnels du tourisme et de moyenne par 4%.

Par comparaison avec mars 2019

Par rapport à 2019 à la même période, 99% des professionnels estiment que leur activité est en baisse et à peine 1% la jugent stable.

Perte du chiffre d'affaires par rapport à mars 2019

46% des professionnels du tourisme francilien accusent une perte de 50 à 75% de leur chiffre d'affaires par rapport au mois de mars 2019, 35% ont perdu de 75 à 100% de celui-ci, 13% de 25 à 50% et 4% seulement de 0 à 25%.

En moyenne, c'est une perte de 63% du chiffre d'affaires que l'on observe. 

État des réservations pour le mois d'avril 2020

67% des professionnels du tourisme francilien jugent mauvais l’état des réservations pour le mois d'avril, 32% ont bloqué les réservations et 1% le considèrent moyen.

Prévision à moyen terme de l'activité touristique

À moyen terme, 44% des professionnels prévoient une amélioration de leur activité, 34% une dégradation et 22% une stabilisation.